Accord social de groupe chez Nestlé : le compte n’y est toujours pas

Publié le 3 mai 2018 par Bernard Bourdon

Que propose Nestlé aux salariés affectés par NBE (Nestlé business excellence), qui va se traduire par 400 suppressions de postes à l’horizon 2020 en France et par un déménagement ?

Une seule proposition de reclassement et la porte avec zéro !

 

 

La dernière réunion de négociation de l’accord social de groupe s’est tenue le 25 avril.
Elle a permis d’acter des avancées peu ambitieuses de la part de la direction.

  • Indemnités pour les départs volontaires
    • sièges sociaux,
    • sites en province (Auzainvilliers, Bron et Garons).
  • Indemnités pour départ à la retraite

Un barème sera proposé et comportera les mesures les plus favorables, issues des conventions collectives et des accords appliqués dans les différentes filiales.

Pour autant, nous restons sur notre faim sur de nombreux sujets. Parmi les plus choquants :

  • la pauvreté (en nombre et en qualité) des mesures d’accompagnement pour les salariés des sites qui fermeront .
  • le sort pas du tout enviable des salariés de la région parisienne ayant des temps de déplacement supérieurs à 90 minutes de trajet « aller » : le salarié n’est accompagné que s’il déménage. Sinon, il assume les coûts et temps de transport ou bien il part avec des indemnités a minima pour une société comme Nestlé.

La direction a pris note de nos remarques et doit nous faire parvenir une nouvelle version améliorée de son projet d’ici peu.

La négociation se poursuivra jusqu’au 16 mai 2018, date à laquelle la direction entend y mettre fin puisque cette réunion serait consacrée à une ultime relecture de l’accord.
Les organisations syndicales considèrent que le compte n’y est pas. Les propositions de la direction restent largement inférieures à ce qui a été négocié dans de précédents accords (déménagement Purina, plan avenir Nestlé France). La préoccupation budgétaire de la direction ne peut constituer une raison valable, dans un groupe comme le nôtre, pour s’exonérer de mettre les moyens suffisants et adaptés par rapport aux enjeux et aux conséquences des décisions de la direction et du groupe : NBE et déménagement.

Nous continuons de nous battre pour obtenir des mesures respectueuses pour l’ensemble des salariés.

Communiqué de l’intersyndicale Nestlé en France.

http://www.miroirsocial.com/actualite/15888/accord-social-de-groupe-chez-nestle-le-compte-n-y-est-toujours-pas