Emmanuel Faber, le patron de Danone, est l’industriel de l’année

Publié le 24 novembre 2017 par Bernard Bourdon

L’homme qui, le 1er décembre, aura les pleins pouvoirs en devenant PDG de Danone, s’est fait connaître du grand public il y a un peu plus d’un an. En prononçant, devant de jeunes diplômés, un discours qui aurait pu ne jamais sortir du cercle d’HEC. Mais, en évoquant son histoire personnelle pour justifier sa vision humaniste, Emmanuel Faber, 53 ans, a marqué les esprits. « Désormais après toutes ces décennies de croissance, l’enjeu de l’économie, de la globalisation, c’est la justice sociale. Sans justice sociale il n’y aura plus d’économie », avait alors martelé celui qui avait été nommé deux ans plus tôt à la direction générale de Danone. Emmanuel Faber venait de se faire un nom, bien au-delà du secteur de l’agroalimentaire ou du CAC 40. S’inscrivant ainsi dans la lignée d’Antoine Riboud, le charismatique patron de Danone dont le discours de Marseille, selon lequel la « responsabilité de l’entreprise ne s’arrête pas au seuil des usines ou des bureaux », avait bousculé le monde du patronat en 1972.

Suite sur Usine nouvelle