L’OIT esquisse des pistes pour l’avenir du monde du travail

Publié le 24 janvier 2019 par Bernard Bourdon

Dans un rapport présenté mardi à Genève, l’organisation onusienne, qui fête ses cent ans, fait une série de propositions pour répondre aux défis posés par les nouvelles formes de travail.

Le président de la République d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa (à gauche), et le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, lors de la présentation du rapport de l’OIT sur l’avenir du monde du travail, à Genève, le 22 janvier.
Le président de la République d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa (à gauche), et le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, lors de la présentation du rapport de l’OIT sur l’avenir du monde du travail, à Genève, le 22 janvier. Reuters Staff / REUTERS

Quels seront les défis que devra relever le monde du travail demain ? Alors qu’elle fête ses 100 ans cette année, l’Organisation internationale du travail (OIT) présente des propositions afin de « travailler pour bâtir un avenir meilleur », ainsi que l’indique le titre du rapport qu’elle a présenté à Genève, mardi 22 janvier. L’enjeu est d’importance pour l’institution, née en 1919 au lendemain de la première guerre mondiale et qui, à présent, regroupe sous une forme tripartite unique au sein des Nations unies 187 Etats membres avec représentation des gouvernements, des employeurs et des travailleurs pour chacun d’eux.

La suite de l’article avec Le Monde