Négociation de la formation professionnelle : Une séance au point mort

Publié le 7 novembre 2013 par Valerie Gayte

Le 5 novembre 2013, s’est tenue la quatrième séance de négociation sur la formation professionnelle. Partie sur des bases fragiles, avec un texte du MEDEF très en-deçà des enjeux de la réforme, cette réunion a abouti à une impasse.

Alors que l’ensemble des organisations syndicales de salariés avance des propositions concrètes pour faire du Compte personnel de formation (CPF) un véritable outil au service de la qualification et de la promotion sociale des salariés, les dissensions patronales sur le système de financement de la formation professionnelle et le débat sur la méthodologie de travail bloquent toute avancée.

Pour la CFE-CGC, il est urgent de débloquer cette situation. Les attentes autour de cette réforme sont fortes : meilleure lisibilité du système de formation professionnelle, développement et reconnaissance des compétences des salariés dans l’emploi, levée des freins à l’accès à la formation pour les salariés des TPE-PME. Mais au vu des faibles avancées réalisées jusqu’ici, la perspective d’aboutir à un accord avant la fin de l’année apparaît de plus en plus incertaine.

La délégation patronale espère arriver à trouver une position unitaire pour la prochaine séance, le 21 novembre. D’ici-là, la CFE-CGC continuera à plaider pour un système de financement garantissant au Compte personnel de formation (CPF) de vrais moyens pour se développer et pour la préservation de la mutualisation des fonds qui doivent bénéficier à tous les salariés y compris ceux de l’encadrement et ce quelle que soit la taille de leur entreprise : de la TPE au grand groupe du CAC40.

http://www.cfecgc.org/actualite/tout/negociation-de-la-formation-professionnelle-une-seance-au-point-mort/