Nestlé : garantir le non-franchissement des lignes rouges avant d’engager les mesures financières d’accompagnement

16 avril 2018 Thème: %1 En préparant la réunion de négociation du 12 avril, l’intersyndicale a fait le constat suivant : la dernière version de l’accord social de groupe proposée par la direction ne respecte pas les lignes rouges définies en ouverture de la négociation par l’ensemble des organisations syndicales. Il est notamment inacceptable qu’un […]

Vous souhaitez vous former sur le handicap ?

Vous souhaitez vous former sur le handicap ? La Confédération vous propose un cursus de cinq modules de formation handicap. Ils complètent les opérations de communication et les outils de sensibilisation que la CFE-CGC développe sur le thème du handicap au travail. Ces formations sont ouvertes à tous les adhérents issus des secteurs privé et public. […]

Deux réorganisations en une : Nestlé veut passer par un accord social plutôt que par des PSE pour en éviter les contraintes

L’attractivité de la France prônée par Emmanuel Macron, « France is back », n’est pas vraiment l’option prise par le groupe suisse Nestlé qui a très mal choisi son calendrier médiatique en annonçant une fois de plus un désengagement de l’Hexagone. Les 400 suppressions de postes à l’horizon 2020, annoncées en comité de groupe le […]

L’égalité maintenant !

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, les affiliées de l’UITA dans le monde ont mené des actions pour demander l’ÉGALITÉ MAINTENANT ! Elles ont également souligné l’importance de mettre fin aux violences contre les femmes, dans la société et dans le monde du travail. L’article en entier est publié ici

Représentants du personnel : que vont-ils devenir ?

Avec la mise en place progressive du comité social et économique (CSE) d’ici au 1er janvier 2020, plusieurs dizaines de milliers de représentants du personnel vont perdre leurs mandats à la suite de la fusion des instances. Le retour à l’emploi s’avère un véritable casse-tête pour les DRH. Certains ont anticipé. Mais la démarche n’est […]

Salariés, attention, vous ne pourrez plus refuser le forfait jour (au risque de vous faire licencier)

Un amendement de dernière minute, introduit par les parlementaires dans la réforme du Code du travail, permet à l’employeur d’imposer le forfait jour à ses salariés, après accord d’entreprise. Ils ne pourront plus le contester, sous peine de licenciement. Les syndicats s’insurgent. La suite de l’article sur capital.fr