Syndicalisme et crise de confiance : mythe ou réalité ?

Publié le 9 août 2019 par Bernard Bourdon

Une certaine opinion tend à présenter les syndicats comme des corps intermédiaires dont le déficit de représentativité les disqualifierait du débat public sur les questions sociales. À cet égard, la récente réforme du code du travail par ordonnances n’a-t-elle pas, entre autres, poursuivi l’intention d’alléger le poids du syndicalisme en entreprise ? La vulgarisation du recours au référendum d’entreprise (notamment dans les TPE ) et la fusion des instances représentatives du personnel dans le nouveau CSE (2), participent de ces mesures qui, de notre point de vue, témoignent de la volonté du politique de « faciliter la vie » au patronat en court-circuitant la voie syndicale au besoin.

La suite de l’article